🇫🇷 Vivre dans l’eau

di Vittoria Sama

« Le bonheur pour une abeille ou un dauphin est d’exister.

Pour l’homme, c’est de le savoir et de s’en émerveiller.»

(Jacques-Yves Cousteau)

Parmi les activités extrêmes que j’ai décidé de faire, je me suis passionnée pour la plongée sous-marine. J’ai commencé à faire de la plongée avec mon père, quand j’étais petite, et j’ai tout de suite su que ça me plairait.

LE BREVET. Chaque Ă©tĂ©, quand ma famille et moi allions Ă  la plage, mon père et moi essayions de plonger dans de nouveaux endroits pour dĂ©couvrir de nouveaux poissons. 

À l’âge de 16 ans, j’ai eu l’occasion de prendre un brevet me permettant de plonger jusqu’à 30 mètres sous l’eau.

LE MONDE AQUATIQUE

Après ce brevet, mon père a dĂ©cidĂ© de dĂ©couvrir les mers avec moi : nous sommes allĂ©s aux Maldives, pour voir la raie manta et le requin baleine. 

Au Mexique, nous avons vu les barracudas et les tortues, nous avons fini par nous faire piquer par de petites mĂ©duses! 

MA PASSION. Je suis très heureuse que mon père m’ait fait dĂ©couvrir quelque chose d’aussi beau : les Ă©motions, qui me font plonger dans l’eau et qui me permettent d’être en contact Ă©troit avec un autre monde, je ne les ai plus jamais ressenties : le frisson de voir des animaux si dangereux, de les voir de si près, parfois effrayants ! A’ la fin de la plongĂ©e, quand l’air est sur le point de terminer et que vous ĂŞtes obligĂ©s de remonter, alors que vous essayez encore de jouer avec une pieuvre… eh bien, tout cela est incroyable et… magique !

Ti è piaciuto questo articolo? Condividilo sui tuoi profili social:

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarĂ  pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑